Accueil | Communiques Presse | Incendies de forêt en cours sur la commune du Mont-Dore le 12 janvier à 11h30 : maintien du niveau 2 du plan ORSEC « feux de forêt »

Incendies de forêt en cours sur la commune du Mont-Dore le 12 janvier à 11h30 : maintien du niveau 2 du plan ORSEC « feux de forêt »

Version imprimablePDF version
12/01/2018
800 ha de végétation ont été déjà été brûlés (450 sur le secteur ADA et 350 sur le secteur « patte d’oie »).

Nouméa, le 12  janvier  2018  à 11h30

Deux incendies de forêt sont encore en cours sur la commune du Mont-Dore :

  • l’incendie du secteur ADA/N’Go,
  • l’incendie au lieu-dit « patte d’oie » au sud de la Coulée.

De nouveaux départs de feux ont été constatés ce matin (terrain de rugby de La Coulée, Saint-Louis) ce qui perturbe les opérations de lutte contre les incendies en cours.

Afin de coordonner au plus près du terrain le dispositif déployé (41 sapeurs-pompiers et 12 engins d’extinction issus des centres de secours des 4 communes de l’agglomération et de la DSCGR, appuyés par un hélicoptère bombardier d’eau), un poste de commandement opérationnel armé par 3 officiers de la DSCGR a été installé dans les locaux du centre de secours du Mont-Dore.

L’incendie de ADA/N’Go est difficile d’accès et ne menace aucun bien ni personne.
17 sapeurs-pompiers et 6 engins d’extinction sont engagés sur ce secteur afin de traiter les lisières pour éviter une propagation en direction de la plaine du champ de bataille. Ce feu est désormais fixé, mais de nombreux points chauds subsistent engendrant un risque de reprises. 3 camions citernes légers issus des gardes nature du parc provincial de la Rivière Bleues sont en cours de transit afin de traiter les lisières.

L’incendie au lieu-dit « patte d’oie » fait l’objet de largages par l’hélicoptère bombardier d’eau depuis 6h00 ce matin afin de poursuivre la sécurisation des habitations menacées hier. 29 sapeurs-pompiers et 6 engins d’extinction traitent les points chauds à proximité des habitations. Ce feu évolue favorablement, il est désormais contenu, mais de nombreux points chauds doivent être traités afin de prévenir tout risque de reprises.

800 ha de végétation ont été déjà été brûlés (450 sur le secteur ADA et 350 sur le secteur « patte d’oie »).

Un nouveau point de situation sera effectué ce jour en fin d’après-midi

Documents

Communiqué_dscgr_du_12_janvier_2018_a_11h30_sur_les_incendies_du_Mont-Dore
439.26 Ko