Accueil | Communiques Presse | Communiqué DSCGR du 21 février 2019, évènement météorologique dangereux OMA : point de situation du 21 février 2019 à 17h00

Communiqué DSCGR du 21 février 2019, évènement météorologique dangereux OMA : point de situation du 21 février 2019 à 17h00

Version imprimablePDF version
oma_le_21_02_2019_a_17h00.jpg
21/02/2019
Une vigilance météorologique jaune « vents violents - fortes pluies/orages » est en cours sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Le plan ORSEC « évènements météorologiques dangereux » (EMD) est activé depuis le 20 février 2019 à 10h00 sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie à l’exception des communes de Lifou, Mare, Ouvéa, l’île des Pins et Nouméa.

Nouméa, le 21 février à 17h00

Une vigilance météorologique jaune « vents violents - fortes pluies/orages » est en cours sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Le plan ORSEC « évènements météorologiques dangereux » (EMD) est activé depuis le 20 février 2019 à 10h00 sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie à l’exception des communes de Lifou, Mare, Ouvéa, l’île des Pins et Nouméa.

Bilan provisoire :

Bilan humain :

Le bilan humain, toujours provisoire, demeure inchangé :

  • Sur la commune de Pouébo, un blessé léger a été pris en charge par le dispensaire le 18 février 2019, ne nécessitant pas d’évacuation vers une structure hospitalière.
  • Sur la commune de Hienghène, une femme a été blessée suite à la chute d’un arbre sur son habitation. Elle a fait l’objet hier d’une évacuation héliportée au moyen du Puma des FANC vers le médipôle de Dumbéa.

Actions mises en œuvre :

BELEP : dès la première heure ce matin, une équipe de reconnaissance et d’évaluation constituée de trois personnels de la DSCGR s’est rendue sur Belep, accompagnée d’un technicien d’ENERCAL, au moyen d’un hélicoptère de sécurité civile. Une reconnaissance aérienne avec le maire de la commune a été menée.

- Près des 3/4 des habitations sociales (en bois) sont partiellement ou entièrement détruites et 8 habitations précaires (en tôle) sont détruites.

- De nombreuses plantations et cultures sont fortement endommagées ou détruites. Un recensement de l’ensemble des destructions de cultures vivrières est mené par la commune.

- L’eau est actuellement non-potable suite aux dernières précipitations. Par mesure de précaution, la commune a fermé temporairement les captages d’eau.

- La commune est autonome en matière d’alimentation jusqu’à jeudi prochain (prochaine barge). Un bateau (transport scolaire) se rendra sur l’île samedi avec quelques denrées alimentaires de première nécessité.

- 2 agents d’ENERCAL sont présents pour rétablir l’alimentation en electricité.Le courant est toujours coupé au niveau de la mairie, de l’OPT, de l’école et du dispensaire. Le dispensaire est actuellement alimenté avec un groupe électrogène. L’ensemble des routes est praticable.

POUM : après la mission sur BELEP, une reconnaissance aérienne a été opérée avec un représentant de la commune de KOUMAC,  le directeur des services techniques de la commune de POUM et un représentant de la province Nord.

- Reconnaissance aérienne de l'axe routier entre Koumac et Poum : cet axe est totalement praticable, et ne présente pas de dégâts importants notamment sur les radiers et les autres structures.

- Reconnaissance des îlots Yandé, Taanlo, Baaba et Yenghebane : l'ensemble des îlots a été préservé, les dégâts constatés sont modérés (quelques tôles arrachées, quelques impacts sur les cultures). Aucun dégât n’a été observé sur les panneaux photovoltaïques et l'usine de désalinisation.

Parallement, une deuxième équipe constituée d’un binôme de la sécurité civile a été engagée au moyen d’un hélicoptère de sécurité civile. Une reconnaissance aérienne de la côte Ouest depuis NOUMEA jusqu’à KOUMAC, puis de la pointe Nord de la Grande-Terre a été opérée. Une équipe de l’ATIR (association de prévention et de traitement de l’insuffisance rénale) a été déposée au centre de dialyse de Koumac pour relever les équipes présentes.

BOURAIL vers KOUMAC : le survol de la RT1 confirme que cet axe est totalement praticable et ne présente pas de dégâts importants.

POYA : un survol de la tribu d’Ouendji à été réalisé à la demande du maire.

OUÉGOA : après une prise de contact avec le maire, une reconnaissance aérienne des Paimboas, de la tribu de Bondé et du village a été opérée : les captages d’eau sont souillés et l’eau est impropre à la consommation. Des dégâts mineurs ont été relevés dans l’école publique du village et l’école privée de Bondé. Des équipes des services techniques travaillent à la sécurisation et la remise en état avant la rentrée scolaire. L’accès à certaines tribus est encore difficile ou impossible à cause d’éboulements. Des moyens de la mairie sont engagés pour travailler au rétablissement des axes routiers. Il n’y a pas de coupure électrique ni du réseau OPT.

POUÉBO : une prise de contact avec le maire a été suivie d’une reconnaissance aérienne  du bas du col d'Amos (RPN 3 et RPN7) jusqu'à POUEBO : aucun impact n’a été constaté.Tous les réseaux ont été rétablis (routier, électrique, OPT, eau). Aucun dégât n’a été constaté sur les établissements publics à l’exception d’une inondation de la médiathèque. Une habitation est détruite dans le secteur de Diahoue.

HIENGHÈNE : après une prise de contact avec le maire, une reconnaissance aérienne de la commune a été menée avec un de ses adjoints et le chef de corps des sapeurs-pompiers. Le bac de la Ouaïème est en service, des travaux de réfection de la chaussée au Sud du bac sont en cours. La route est ouverte.

KOUMAC  : les unités du RSMA sont intervenues sur la commune de Koumac pour effectuer deux missions : le nettoyage de l’école de la FELP à la tribu de Wanap et le déblaiement des arbres et des branches tombés et obstruant les voies de circulation à Paagoumène.

Soutien aux populations :

La distribution de bouteilles d’eau et de kits d’hygiène au bénéfice des administrés de POYA a été organisée conjointement par les services de la commune, de la sécurité civile et une équipe de bénévoles de la croix rouge.

2 réserves d’eau de 10m3 chacune, disposant de rampes de distribution ont été installées par la croix rouge.

Un détachement de la sécurité civile a permis de libérer l'accès vers la tribu de Gohapin et d’accompagner les agents d’ENERCAL sur place. Les personnels de la DSCGR ont participé à l’évacuation de la végétation à la tribu pour aider les habitants.

Perturbations sur les réseaux routiers :

Hienghène :

  • RPN10 (Pouébo–Tiwaka) : travaux en cours avec circulation sur une seule voie

Houaïlou :

  • Transversale Houaïlou/Kouaoua au niveau du pont de Méré

Perturbations sur les réseaux :

ENERCAL

256 foyers sont privés d’électricité.

Communes concernées : Bélep (36 abonnés), Boulouparis (4 abandonnés), Hienghène (40 abonnés), Poindimié (56 abonnés), Poum (8 abonnés), Poya (112 abonnés).

EEC

324 foyers privés d’électricité :

Communes concernées : Bourail (80 abonnés), Koumac (96 abonnés),

Kaala-Gomen (148 abonnés).

OPT

Réseau mobile :

25 relais sont impactés sur un total de 384 relais (soit environ 10,4 % du parc) sur les communes de Bélep, Bourail, Hienghène, Kaala-Gomen, La Foa, Maré, Ouégoa, Poindimié, Pouébo, Pouembout, Poum, Poya, Sarraméa, Voh.

Réseau Internet :

12 abonnés impactés sur les communes de Bélep et Poum.

Documents

Communiqué DSCGR du 21 février 2019, évènement météorologique dangereux OMA : point de situation du 21 février 2019 à 17h00
896.74 Ko