Accueil | Actualites | Une veille permanente pendant la saison des feux

Une veille permanente pendant la saison des feux

Version imprimablePDF version
m2-web_1.jpg
17/09/2019
La saison administrative des feux de forêt (SAFF) a débuté le 15 septembre pour s’achever le 15 décembre 2019. Coordonné par la direction de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR), un exercice grandeur nature s’est tenu à Koné quelques jours avant son lancement.

Pendant les trois mois que dure la saison administrative des feux de forêt (SAFF), une veille permanente est instaurée avec notamment l’armement d’une cellule dédiée H24 au sein de la DSCGR et l’activation de l’application « Prévifeu » par le service de la météorologie. La réglementation impose également l’organisation d’un exercice de terrain afin d’évaluer notamment le dispositif de surveillance et d’alerte qui existe sur le site et la mise en œuvre du plan ORSEC* feux de forêt.

Coordination inter-services

Cette année, sur la zone artisanale de Kataviti à proximité de l’aérodrome de Koné, cette manœuvre de grande ampleur a mobilisé 61 intervenants issus de la DSCGR, des centres de secours de Pouembout-Koné, de Poindimié, de Bourail, du service de sauvetage et de lutte contre l’incendie d’aéronef de Koné, du RSMA, de la gendarmerie nationale et de la police municipale de Koné. « L’exercice permet de tester la coordination entre les différents acteurs : la DSCGR, les services communaux et ceux de l’État, au niveau de  la communication, de la transmission et du commandement », explique le sergent-chef Philippe Buama, responsable de la plate-forme opérationnelle et logistique Nord. Un "baptême du feu" pour la jeune antenne de la DSCGR, mise en service il y a un peu plus d’un an à Koné.

Respect des consignes

Le scénario retenu – un feu se développant rapidement en raison d’un vent fort en direction de l’aérodrome Koné et d’un lotissement – a également sollicité des moyens conséquents : cinq camions citernes feux de forêt moyens, un véhicule d’intervention mousse, un hélicoptère bombardier d’eau et de nombreux véhicules légers d’intervention. À l’issue de l’exercice qui s’est bien déroulé, est venu le temps du débrief pour les intervenants. Avec des conditions météorologiques défavorables – faible pluviométrie et vent – la province Nord est encore particulièrement exposée cette année. Les incendies n’ayant cure des calendriers, la plate-forme de la DSCGR est déjà venue renforcer plusieurs fois les moyens communaux à Koné, Pouembout et Touho avant le début de la SAAF. « Il est indispensable de respecter les consignes de prévention et surtout les arrêtés d’interdiction d’usage du feu que le gouvernement prendra en cas de risque extrême », rappelle le sergent-chef Buama.