Accueil | Actualites | Plans communaux de sauvegarde (PCS) : plus que 5 mois pour se mettre en conformité.

Plans communaux de sauvegarde (PCS) : plus que 5 mois pour se mettre en conformité.

Version imprimablePDF version
06/04/2018
Le plan communal de sauvegarde (PCS) est établi par la commune et définit l’organisation prévue pour assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien de la population au regard des risques connus. Il est obligatoire pour toutes les communes depuis le 31 décembre 2011.

L’état des lieux dressé à l’occasion du transfert de la compétence de sécurité civile avait montré que de nombreuses communes n’étaient pas encore dotées de PCS conformes à la réglementation. Pour remédier à cette situation, une délibération a été adoptée par le congrès le 13 août 2015 instituant un dispositif de soutien financier envers les communes pour faciliter le recours à des sous-traitants. Les communes disposaient d’un délai de 24 mois, à compter de l’entrée en vigueur du texte, pour se doter d’un PCS.

A ce jour, huit communes (Boulouparis, Bourail, Hienghène, Houaïlou, Kaala-Gomen,
La Foa, Ouvéa, et Poya) ont déjà bénéficié de ce soutien financier. La commune de Pouébo a engagé les démarches alors que la commune de Maré a décidé de réaliser elle-même son PCS.

Au regard de la proportion de communes toujours non-dotées d’un PCS, ou dotées de PCS nécessitant une révision, le délai initialement prévu par la délibération du 13 août 2015 a été prorogé en accord avec les associations de maires jusqu’au 28 août 2018 via une délibération modificative adopté par les élus du congrès le 21 novembre 2017.

Au-delà de cette dynamique positive il faut noter que des communes modestes se sont engagées dans le dispositif, démontrant par cette démarche leur volonté d’aboutir, en dépit de leurs moyens financiers, humains ou techniques limités.