Accueil | Actualites | Le mot du president du gouvernement

Le mot du president du gouvernement

Version imprimablePDF version
08/01/2018
En cette fin d'année, il est de tradition de faire part de ses vœux pour la nouvelle année. Je pense d'abord à ceux qui ont perdu du matériel, du bétail et des biens ou à ceux qui ont vu leur cadre de vie délabré après le passage d'un incendie.

La saison des feux de forêt se termine. Avec près de 13 000 hectares brûlés, elle figure parmi les pires saisons que la Nouvelle-Calédonie ait connu. Les sapeurs-pompiers ont eu fort à faire avec les 432 feux recensés ces trois derniers mois. Je veux, par ces quelques mots, saluer leur engagement, qu'ils travaillent en communes ou à la DSCGR.

Au-delà de ce bilan environnemental dramatique et du préjudice inestimable que constitue la destruction de notre patrimoine naturel, cette saison sera aussi celle des records sur le plan de la dépense publique. Sans compter les frais engagés par les communes et par les provinces, la Nouvelle-Calédonie aura dépensé plus de 200 M.FCFP durant cette saison, hors investissement. La seule intervention des moyens aériens se chiffre à plus de 150 M.FCFP, somme qui aurait sans doute pu profiter à d'autres actions publiques si elle n'avait pas servi à éteindre les feux que quelques inconscients ont allumé.

En cette fin d'année, il est de tradition de faire part de ses vœux pour la nouvelle année. Je pense d'abord à ceux qui ont perdu du matériel, du bétail et des biens ou à ceux qui ont vu leur cadre de vie délabré après le passage d'un incendie. Je veux leur dire que le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et ses partenaires institutionnels feront tout ce qui est en leur pouvoir pour les soutenir. Je voudrais ensuite adresser tous mes vœux aux sapeurs-pompiers mais aussi aux associations de sécurité civile, aux forces de l'ordre, aux services d'urgences médicales, aux secours en mer et, d'une manière générale, à l'ensemble des acteurs qui concourent à la sécurité civile en Nouvelle-Calédonie.