Accueil | Actualites | Le Cyclone HOLA secoue le Kea Trader

Le Cyclone HOLA secoue le Kea Trader

Version imprimablePDF version
06/04/2018
Le 6 mars 2018, le cyclone tropical intense HOLA traverse le nord du Vanuatu, puis se rapproche à environ 300 km dans le Nord-Ouest d'Ouvéa. Le 8 mars, il passe à environ 80 km des Loyauté, avec des rafales atteignant 130 km/h et impacte le Kea Trader, échoué sur le récif Durand, depuis le 12 juillet 2017.

Suite au passage des cyclones GITA et HOLA, un survol du porte-conteneur est réalisé par l’armateur le 11 mars 2018 et permet de constater que l’épave, déjà abîmée par GITA, a subi d’importants dégâts lors du passage du cyclone HOLA. Les deux parties séparées de la coque sont entrées en collision, provoquant le rejet de débris en mer, laissant craindre une aggravation de la situation.

Le 15 mars 2018, l’hélicoptère de sécurité civile effectue une évaluation sur les côtes de Maré et de Lifou et constate une augmentation des volumes de déchets souillés arrivant à terre, principalement composés de mousses de polyuréthane et plaques d’aluminium.
Des opérations de reconnaissances aériennes, maritimes et terrestres sont menées par la DSCGR, les sapeurs-pompiers, les gendarmes et la société mandatée par l’armateur du navire. Les opérations de collecte des déchets sont organisées, suivant le protocole établi afin de garantir la sécurité des intervenants.

Pour mémoire,  le polyuréthane est un composé stable qui ne présente pas de toxicité une fois solidifié. Par ailleurs, les analyses ont écarté tout danger qu’il s’agisse de la qualité des eaux de baignades, réalisées sur Maré le 23 mars 2018, ou de la consommation des produits de la mer (poissons, coquillages et crustacés. Au total, 10 communes sont impactées : Lifou (dont Tiga), Maré, Ouvéa pour les Îles Loyauté, l’Île des Pins, Yaté et Thio en province Sud et Houaïlou, Poindimié, Ponérihouen et Touho en province Nord. Les volumes collectés, principalement composés de déchets souillés (mousse polyuréthane et plaques d’aluminium) représentent 5 724 kg dont environ 20 % de boulettes d’hydrocarbure au 27 mars 2018.