Accueil | Actualites | Formation : à l’unisson en cas d’urgence en milieu hostile

Formation : à l’unisson en cas d’urgence en milieu hostile

Version imprimablePDF version
06/04/2018
Suite aux attentats qui ont frappé la France ces dernières années, l’État a mis en place de nouveaux protocoles d’intervention. La DSCGR a sollicité l’association Life Support France (LSF), afin d’organiser en Nouvelle-Calédonie un cycle de formation dédié à ces nouveaux protocoles.

Destinée en premier lieu aux volontaires du bureau de soutien médical de la DSCGR, cette formation a aussi associé les acteurs de l'intervention pré-hospitalière (SMUR, sapeurs-pompiers) et les forces de l'ordre (GIGN et RAID).

Life Support France, association métropolitaine forte de 100 formateurs spécialisés dans les soins d’urgence, intervient auprès d’hôpitaux, d’aéroports ou de structures privées, en Métropole, à Mayotte ou encore à La Réunion. Elle prépare les personnels à répondre à un grand nombre de blessés et à fournir des soins en dehors des conditions normales de fonctionnement, face à un tireur potentiellement actif.

Pour Patrick Wick de LSF, «L’objectif est d’enseigner un langage commun à tous ces acteurs. En intervention, il est indispensable que chacun connaisse précisément le rôle de l’autre ». Se coordonner, se concerter, mais aussi gérer son stress en plein cœur de la tragédie. « Face au drame, il n’est pas question de perdre nos moyens, admet Anne-Marie Brunier-Cojean, infirmière en chef volontaire à la sécurité civile. Nos gestes doivent devenir des automatismes, c’est pourquoi il nous faut nous entraîner dans des conditions les plus proches possible du réel. »

Cette formation, qui s’est achevée 31 mars, aura concerné notamment la vingtaine de personnels médicaux et paramédicaux volontaires que compte la sécurité civile, 8 policiers du RAID, 12 gendarmes du GIPN. Une première étape dans la collaboration durable que la DSCGR souhaite installer avec Life Support France.