Accueil | Actualites | Baptème du feu pour le SETIB

Baptème du feu pour le SETIB

Version imprimablePDF version
07/08/2017
Le SETIB permet de simuler, dans des conditions proches du réel, les opérations de lutte contre les incendies sur des navires de plus de 30 m dont la structure, la nature de la cargaison, la dimension des accès et les cheminements rendent les opérations difficiles.

En compagnie du capitaine de vaisseau Jean-Louis Fournier, adjoint interarmées du commandant supérieur des FANC, et de Laurent Bechler, commandant de la base navale de Nouméa, le président Germain a inauguré un simulateur d’entraînement aux techniques d’intervention à bord des navires (SETIB). Fruit d’un partenariat entre la Marine Nationale et la DSCGR.

Cet outil, qui a coûté à la Nouvelle-Calédonie 60 millions de francs, offrira aux sapeurs-pompiers civils formés par la DSCGR, comme aux marins pompiers militaires des FANC, la possibilité de parfaire leur connaissance technique ou de maintenir leurs acquis opérationnels. Il pourra également être accessible aux stagiaires de la marine marchande de l’école des métiers de la mer (EMM) par l’intermédiaire du centre de formation de la sécurité civile.

Il est entièrement piloté à partir d’une console électronique centrale . En salle des machines ou au poste de commande, les générateurs de flammes couplés avec des machines à fumée proposent sur deux niveaux des scénarios de moteurs, d’armoire électrique ou de sous-plancher enflammés (par une alimentation au gaz). La température peut monter jusqu’à300° C.

Le SETIB répond aux dernières normes de sécurité et environnementales.